Les danses Hip Hop :
Années 70/80 : naissance des danses funkstyles (old school)
Années 80 : naissance du break, hype, house dance (new school)
La House music a inspiré sa propre danse, la danse House. Il est difficile de dissocier l’histoire de la danse, de l’histoire et l’évolution de la musique, car cette dernière inspire la danse.
La danse House, ou plus communément appelée par son nom anglais « House Dance », est une danse née dans les clubs de Chicago et New-York.
Les premiers sons house sont apparus fin des années 1970, début 80, sur la côte Est des Etats-Unis à Chicago d’abord, puis très vite à New-York et Détroit.
La House music est la descendante directe du Disco.
Le Disco fortement commercialisé était joué très largement dans les clubs aux USA mais aussi en Europe (Paris, Londres).
C’est dans deux clubs légendaires que le Disco va progressivement se transformer en House et que les boites à rythmes font faire leurs premières apparitions ; le Paradise Garage (New-York) et le Warehouse (Chicago), où officiaient respectivement les Dj’s Larry Levan et Frankie Knuckles, ces derniers sont les précurseurs de cette musique.
La house dance est un style très libre, où l’on peut s’exprimer comme on veut sur la musique.
C’est une danse avec beaucoup d’influences et d’inspirations diverses, venants des danses traditionnelles et plus contemporaines.
La house dance n’a pas vraiment innovée de technique particulière, les houseurs se sont servis, et continuent de se servir des steps et techniques de bases issus des danses traditionnelles ; la capoeira par les mouvements au sol, la samba, la salsa et les claquettes sont à l’origine de bon nombre de steps aujourd’hui basiques, les danses afro donnent le coté transcendant et très terrien.
Mais est également issues des danses plus contemporaines et occidentales comme la danse jazz qui apporte la fluidité et la liberté, et aussi, le break et le Hip Hop New style.
En effet, la house dance étant rattachée à la danse Hip Hop, elle fait partie des danses New school.
On peut aussi retrouver des inspirations venues de la country, de la danse classique…
En bref, la mixité sociale américaine se retrouvant dans les clubs durant les années 70, 80 s’est mélangée, exprimée et le tout sur la house music, qui transforma toutes ses riches influences par son groove si envoutant, que tout le monde peut ressentir et retranscrire à sa manière.
Quelques noms de housedancers pionniers :  Ejoe Wilson, Brain « Footwork » Green, Sekou Heru, Shannon Mabra, Marjory Smarth, Caleaf Sellers, Tony McGregor, Brooklyn Terry…
A noter également les houseurs francais, qui excellent aujourd’hui sur la scène internationale, notamment grâce à leur maitrise du footwork ; les serials stepperz (Mamson, Kapela…) et dans un autre style les O’trip House portent hautement les valeurs de la house et de la culture Hip Hop.
Sans oublier tous les danseurs anonymes des clubs du monde entier.
Les danses funk styles :
Ces danses sont apparues au début des années 1970, sur la côte Ouest des Etats Unis.
Le Locking et le Popping, sont les deux danses qui forment le funk style, elles se pratiquent donc sur les musiques funk. Ces danses sont nées dans un contexte social difficile, la ségrégation raciale. A l’époque, les clivages entre noirs et blancs étaient criants. James Brown chante le « I’m black and i’m proud », cette phrase agit comme un hymne et fait échos dans la communauté afro américaine. Dans les clubs et émissions de télé comme « Soul train », les afro américains revendiquent cette différence en revêtant des habits excentriques, et se déhanchant sur les musiques Funk de James Brown, The Jackson five, Aretha Franklin, et bien d’autres…